Naturellement !

Ciste n°104500 (Doubs, Franche-Comté, partout Ailleurs au pays du land-art).Ciste naturelle, mobile et créative, à conjuguer à l’éphémère singulier ou pluriel lors des rencontres avec Eustache…

Diabolottin e

Diabolottin_e

pell

 

Domisoleil

Domisoleil

Domisoleil

pell

 

Pom06
Pom06

Pom06

pell

 

Ovive34

Ovive34

Ovive34

pell

 

Iris39
Iris39

pell

 

06_Smileys-Bolet-Zhéros_1

06_Smileys-Bolet-Zhéros_2

Smileys – Bolet – les Zhéros

pell

 

07_Moloway_1

07_Moloway
Moloway

pell

 

08_zilanne mpla gaszel

08_zilanne mpla gaszel_2
Zilanne – Mpla – Gaszel

pell

 09_Nauplius (l'horloge comtoise)
Nauplius

pell

10_Duluoz

Duluoz

pell

11_Ln39

Ln39

pell

12_Ma_1

12_Ma_2

 

Mathieu

pell

13_Ju

13_Ju_2

Julie

pell

14_Duboscq

Duboscq

pell

 


L’énigme :

Message personnel

Au bout de l’énigme il y a votre choix
Et cet engagement que vous oserez peut-être
Tous ces jeux qui font même pas peur et qui font rire
Qui sont plein de souvenirs, de plaisirs et de délires
Je voudrais vous les offrir, je voudrais vous les faire vivre
Vous le ferez quand vous le voudrez, quand vous le pourrez

Vous ne serez pas seul(e) puisqu’on va se retrouver
Arrivez, je vous attends, nous allons nous amuser
Préparez votre temps, pour vous j’ai tout le mien
Je vous vois composer, je vous vois équilibrer
Je m’en mets plein les yeux, de votre œuvre éphémère

Je vais enfin la clicher, je devrai bien cadrer, je devrais réussir
N’ayez pas peur d’oser faire, n’ayez pas peur d’y mettre votre coeur
Je n’ai pas peur d’être indiscrète
Je pourrai enfin vous dire que je l’aime
Certain

Et si tu crois un jour que tu aimes
Ne crois pas que ton hésitation me gêne
Et cours, cours jusqu’à perdre haleine
Viens me retrouver
Si tu crois un jour que tu aimes
Et si ce jour-là tu n’as pas de peine
A suivre ce chemin qui te mène
Viens me retrouver

Et si l’envie de jouer vient en toi
Si l’envie de créer s’installe en toi
Pense à moi
Pense à moi

Mais si tu crois un jour que tu aimes
Ne le considère pas comme un problème
Et cours oui cours jusqu’à perdre haleine
Viens me retrouver
Si tu crois un jour que tu aimes
N’attends pas un jour pas une semaine
Car tu sauras bien où ma ciste t’amène
Viens me retrouver

Et si…

(très libre adaptation de la chanson de M. Berger et F. Hardy)

 

Laisser un message

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s